Cercle d'Escrime Adamois
depuis 1972 et jusqu'au bout
Historique

Le Cercle d’Escrime Adamois sous sa forme actuelle remonte à 1972, époque où Jean-Jacques Breitmayer [1] professeur d’E.P.S., reprit la destinée de la salle et lui fit adopter la devise de son père « jusqu’au bout ». Après sa disparition, et à partir de 1989, messieurs Jacques Lemaire, Pierre Michelet et Michel Bonn, pour relancer l’activité escrime à l’Isle-Adam, notamment chez les scolaires, firent venir le maître Jean-Louis Bouglé.

Les seuls documents en notre possession remontent à décembre 1989, période à laquelle les activités reprennent en fin de semaine (le maître résidant encore à cette époque en province, à Château-Gontier pour être précis). Il intervient dans les écoles dans le cadre des Contrats de l’Aménagement du Temps de l’Enfant (C.A.T. E) et pour le club en soirée.

Depuis, le club, avec des fortunes diverses, voit ses activités prospérer, ceci, tant au niveau quantitatif que qualitatif, atteignant le nombre de 65 licenciés (4ème club du Val d’Oise) avec des jeunes minimes et cadets obtenant, des résultats significatifs au niveau régional et sur les circuits nationaux. Enfin, même si les adultes ne pratiquent qu’en loisirs, ils participent aux compétitions nationales en escrime artistique et y obtiennent des places d’honneur.

Il est à noter que les deux premiers titres de champion de France d’escrime artistique obtenus par les membres du C.E.A remontent à 1992 et à cette époque trois stages d’escrime artistique étaient organisés chaque saison.

En 1992, toujours pour marquer les 20 ans du club, les membres et parents d’élèves participèrent à une animation de gladiateurs dans le Parc Manchez donnée à l’occasion d’une fête organisée par la mairie.

En cette même année disparaissait Philippe Attal qui fut l’un des jeunes membres et des plus assidus, engagé tant dans la vie que dans l’administration du club en qualité de trésorier, mais la maladie dans un dernier assaut l’emporta. A partir de novembre 1992, en sa mémoire, fut instituée la coupe portant son nom.

Chaque saison le nombre d’adhérents ne cessant de croître, et en raison des dispositions de la salle un nouveau cours de quelques heures le mercredi en fin d'après-midi, fût créé. Les cours ont été organisés sur toute la journée et même en 1996 un cours d’escrime artistique voyait le jour tous les lundis soir.

En 1997, sous la Présidence de Dominique Georges, le club, après mûres réflexions, orienta ses activités vers le sabre profitant de l’officialisation de la pratique des féminines en compétition.

[1]1 fils du célèbre Maître d’armes Georges Breitmayer, auteur de plusieurs ouvrages sur le duel dont le plus marquant demeure le « Code de l’honneur et du duel » écrit en août 1914 et publié seulement en mars 1918.